Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

samedi 31 janvier 2015

Histoire de la trigonométrie

mercredi 28 janvier 2015

Le secret d'Archimède

Au cours de sa vie, Archimède devint célèbre pour ses inventions, en particulier ses machines de guerre. A sa mort, les mathématiques grecques déclinent, mais ses écrits traversent le temps.
En 1998, un livre de prières byzantin, du Moyen-Age, ou du moins c'est ce qu'il semble, est vendu chez Christie's à New-York, pour 2 millions de dollars. En réalité, sous les prières se cachent des écrits mathématiques d'Archimède, depuis longtemps disparus. Après la vente aux enchères, l'acheteur anonyme apporte le manuscrit au Walters Art Museum de Baltimore, qui commence le travail de déchiffrage. Malheureusement, le parchemin original contenant les écrits d'Archimède a été nettoyé et les textes originaux recouverts de textes religieux. Les toutes dernières techniques scientifiques sont appliquées, y compris des technologies habituellement utilisées dans l'analyse photographique de la Terre vue de l'espace, et des techniques d'étude de l'évolution des cellules cancéreuses. Après un certain nombre d'aléas, le manuscrit commence à livrer ses secrets.
Il apparaît qu'Archimède était tout simplement en avance de 2000 ans sur son temps. Le manuscrit indique qu'il avait découvert les rudiments du "Calcul", la branche la plus importante des mathématiques, que Newton découvrira finalement au 17ème siècle. Le calcul a révolutionné notre capacité à décrire l'univers et a engendré d'immenses progrès pour la science. Selon certains, si le manuscrit d'Archimède n'avait pas été perdu, la science serait en avance aujourd'hui de plusieurs centaines d'années.

mardi 27 janvier 2015

Inégalités mondiales : les absurdes statistiques d'Oxfam

"Les 1% les plus riches vont bientôt détenir 50% de la richesse mondiale, soit plus que les 99% restant", "85 personnes détiennent autant que 3.5 milliards d'autres" voilà quelques uns des titres que vous avez pu lire hier suite à la publication d'un nouveau rapport de l'ONG Oxfam sur les inégalités mondiales. Le tout illustré d'infographies, ou de photos de bon goût mettant en abîme des Africains aux yeux couverts de mouches et des ploutocrates allumant leur gros cigare avec des billets de 100 dollars dans une Lamborghini plaquée or.

Lire la suite de l'article d'Alexandre Delaigue sur francetvinfo.fr

lundi 26 janvier 2015

Deux minutes pour... Futurama


Source (où vous trouverez une transcription) : Choux romanesco, vache qui rit et intégrales curvilignes

dimanche 25 janvier 2015

La vache - Les théories du complot

jeudi 22 janvier 2015

Nombres et algèbre


Nombres et algèbre
Jean-Yves Merindol
EDP Sciences (16 février 2006)
711 pages

Présentation de l'éditeur
Nombres et algèbre est un ouvrage de base en algèbre qui permet, en utilisant le fil conducteur des nombres, d'acquérir une culture générale sur les mathématiques. L'unité de cette science est illustrée par des allers et retours entre analyse et algèbre, des indications historiques, des exemples d'utilisation dans d'autres sciences et des résultats rarement présentés dans des ouvrages au public relativement large. L'ouvrage introduit les notions de base d'algèbre et en parallèle sont étudiés les ensembles de nombres (N, Z, Q, R, C, H, O, Qp et Fp). Résultats et concepts plus abstraits s'enrichissent mutuellement. On trouve ainsi les constructions des ensembles de nombres, les résultats sur les groupes, sur les anneaux et leurs idéaux, les corps, les modules et quelques rudiments d'algèbre commutative. Le théorème de Bézout et la méthode du pivot de Gauss sont des outils puissants qui reviennent en permanence. Au-delà de ces énoncés classiques, on trouve aussi les fractions continues, les fonctions zêta, des sommes de carrés, des présentations de nombres p-adiques, des applications des résultants de Sylvester, des apparitions de la fibration de Hopf et une introduction de la transformée des groupes finis commutatifs et de la transformée de Fourier rapide. Au passage sont introduits et commentés des résultats de géométrie ou d'analyse, ce qui permet au lecteur d'apprécier l'unité de la mathématique et de prendre un certain recul. " Nombres et algèbre " s'adresse aux titulaires de licence, aux étudiants de master et de préparation à l'agrégation de mathématiques, ainsi qu'aux universitaires et professeurs de classes préparatoires.

Fascinant chiffre 7

mardi 20 janvier 2015

Ces problèmes mathématiques élémentaires que mêmes les étudiants des plus grandes universités n’arrivent pas à résoudre

Pour Daniel Kahneman, spécialiste de l'économie comportementale, notre intuition a souvent des conséquences négatives sur notre capacité de raisonnement et nos prises de décisions.

Source : Atlantico.fr

jeudi 15 janvier 2015

Micmaths - Bric-à-brac mathématique


Micmaths - Bric-à-brac mathématique est la chaîne Youtube de Mickaël Launay

mardi 13 janvier 2015

La drôle de guerre d'Alan Turing ou comment les maths ont vaincu Hitler

lundi 12 janvier 2015

Évariste



Évariste
François-Henri Désérable
Gallimard (31 décembre 2014)
176 pages


Présentation de l'éditeur
A quinze ans, Evariste Galois découvre les mathématiques ; à dix-huit, il les révolutionne ; à vingt, il meurt en duel. Il a connu Raspail, Nerval, Dumas, Cauchy, les Trois Glorieuses et la prison, le miracle de la dernière nuit, l'amour et la mort à l'aube, sur le pré. C'est cette vie fulgurante, cette vie qui fut un crescendo tourmenté, au rythme marqué par le tambour de passions frénétiques, qui nous est ici racontée.

mercredi 7 janvier 2015

Imitation Game, un film qui rend hommage à Alan Turing

Alan Turing a changé l'histoire de l'humanité de deux façons. D'abord en posant les bases de l'informatique et des ordinateurs modernes et ensuite en permettant aux Alliés de décrypter les messages secrets des armées nazies pendant la seconde guerre mondiale. Le film qui va sortir sur les écrans sous le titre d'Imitation Game narre cette partie de la vie du grand mathématicien. Il rend hommage à cet homme que son pays a probablement conduit au suicide en 1954 en le condamnant pour son homosexualité.

Le 07/01/2015 à 13:42 - Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

On a fêté en 2012 le centenaire de la naissance d’un des pères de l’informatique, le mathématicien et physicien Alan Turing. Dans la foulée des hommages à un homme injustement persécuté par la justice britannique de son époque, peu de temps après la seconde guerre mondiale, un biopic lui a été consacré. Le film va sortir sur les écrans français sous le titre Imitation Game le 28 janvier 2015.
Ce titre fait référence au fameux test que Turing a proposé en 1950 dans un article théorique sur l'intelligence artificielle intitulé Computing Machinery and Intelligence. Le test de Turing est revenu sur le devant de la scène récemment quand il a été faussement annoncé que le chatbot Eugene Goostman, un logiciel censé simuler une conversation, l'avait passé.


Le film raconte l'histoire hors-norme d'Alan Turing, le mathématicien anglais qui aida à percer le code de l'outil de communication des Allemands durant la seconde guerre mondiale : la machine Enigma. © StudioCanal France, YouTube

Clarke et Turing, un tandem de mathématiciens contre Enigma

Pour tenir le rôle de l’un des plus grands génies du XXe siècle, britannique de surcroît, il n’y avait probablement pas de meilleurs choix que son compatriote Benedict Cumberbatch, connu pour son interprétation dans l'adaptation contemporaine de Sherlock Holmes par la BBC du début des années 2010. Pour lui donner la réplique l’actrice Keira Knightley joue quant à elle le personnage de Joan Clarke.
Mathématicienne de formation et même wrangler (bagarreur) de l’université de Cambridge, ce qui veut dire qu’elle était arrivée dans le peloton de tête de l’examen final de la licence de mathématique de cette université (elle a majoré simultanément celle de lettres), Joan Clarke ne pouvait pas officiellement se targuer de ce diplôme selon les règles de l’époque.


Un épisode de la série Savants & Militaires. En 1939, la guerre des chiffres et des lettres bat son plein. Les sous-marins allemands communiquent en langage codé grâce à leur machine de cryptage Enigma. Le futur père de James Bond, Ian Fleming, met sur pied l'opération Sans pitié pour s'en emparer, mais c'est un échec. C'est finalement Alan Turing qui en viendra à bout... © Universcience.tv

La réhabilitation de Turing demandée par Hawking

Son intelligence et ses compétences en cryptologie vont toutefois charmer Alan Turing lorsqu’ils se rencontrent. Celui-ci proposera même le mariage à Joan Clarke avant de changer d’avis quelques mois plus tard. Ensemble, ils travaillent sur un projet ultrasecret mis en place par les autorités britanniques pendant la seconde guerre mondiale. Il s’agissait de casser les codes secrets des messages de l’armée allemande nazie, cryptés à l'aide d'une machine électromécanique portable appelée Enigma. Les hommes et les femmes chargés de cette mission étaient rassemblés au domaine de Bletchley Park. C’est là que Turing, inspiré par des travaux de mathématiciens polonais, va mettre au point une autre machine qualifiée de « Bombe électromécaniques » capable de déchiffrer les messages d’Enigma. Ce faisant, il a contribué de façon très significative à la victoire sur les forces de l'Axe en permettant de connaître, notamment, les communications avec les sous-marins allemands qui tentaient de mettre en place un blocus de l'Angleterre.
Imitation Game ne retrace pas seulement cette partie de la vie d’Alan Turing, parfois de façon romancée, mais aussi sa jeunesse et les circonstances de sa mort. Plusieurs éléments laissent en effet à penser qu’il s’est suicidé en 1954 des suites d’un soi-disant traitement de castration chimique qui lui avait été imposé en 1952 lorsqu’il est devenu public qu’il était homosexuel. Il s’agissait d’un délit grave selon les lois britanniques de l’époque. Le gouvernement ne fit d'ailleurs rien pour protéger Turing puisque ses contributions à la victoire sur l’Allemagne nazie devaient rester secrètes.
Celles-ci ne seront connues que bien des années plus tard et il faudra attendre 2009 pour que soient présentées des excuses officielles et que le savant soit réhabilité, en partie sous la pression d’une pétition lancée par onze scientifiques, dont Stephen Hawking lui-même.

Vous pouvez télécharger le document pédagogique sur le site du film.

Source : Futura-Sciences

lundi 5 janvier 2015

Vous avez dit Maths ?


Vous avez dit Maths ? - De la maison à la ville, le monde en mathématiques
Robin Jamet
Dunod (8 octobre 2014)
176 pages

Présentation de l'éditeur
Comment gagner aux dés grâce aux maths ?
Pourquoi les bulles sont-elles rondes ?
Peut-on faire des mathématiques avec la poésie ?
Les mathématiques sont présentes partout autour de nous et pourtant elles nous semblent souvent difficiles à appréhender. Ce livre débusque les maths cachées dans la géométrie d’un carrelage de cuisine, dans les jeux de hasard, dans la circulation en ville et, même, dans les figures acrobatiques des jongleurs... Une invitation à découvrir les mathématiques et leur magie par quelques tours et manipulations dont Robin Jamet a le secret !

Biographie de l'auteur
Médiateur au Palais de la découverte et rédacteur de la rubrique "Magic Maths" dans le mensuel Science&Vie Junior

vendredi 2 janvier 2015

Lisa Simpson, héroïne secrète des mathématiques

La fille de la famille Simpson avait pour mission cachée de populariser la matière préférée des créateurs de la série. C'est la thèse du journaliste scientifique, Simon Singh, qui a analysé les symboles dispersés dans la célèbre série des années 1990.

Le public la connaît avant tout comme l'intello des Simpson, famille moyenne américaine, dont le père dévore les chips aussi vite que le fils accumule les idioties. Mais on sait moins que, malgré sa robe bustier et son collier de perles, Lisa Simpson est l'alter ego animé des concepteurs de la série. C'est la thèse que soutient le journaliste scientifique anglais, Simon Singh, dans son livre The Simpsons and Their Mathematical Secrets (Les Simpson et leurs secrets mathématiques, paru en octobre 2013 aux États-Unis). En effet, Matt Groening, le créateur, et les scénaristes de la série culte (552 épisodes diffusés à partir de décembre 1989) étaient de vrais geeks. Diplômés en mathématiques ou en sciences de l'informatique des universités de Harvard, Berkeley ou Princeton, ils rêvaient de familiariser leur matière favorite auprès du grand public, rapporte Newsweek, qui a consacré un article à ce sujet.
Et c'est Lisa Simpson qui fut choisie pour incarner cette mission, à travers des références et des hommages aux calculs et aux grands représentants de la discipline, tout au long de la série. Elle s'est alors imposée comme un modèle pour les jeunes filles qui hésitent généralement à suivre des filières scientifiques. « Je suis fier qu'elle soit devenue un symbole pour ceux qui ont le même esprit qu'elle », explique Al Jean, l'un des scénaristes des premières saisons, lors d'une conférence au musée des sciences de Londres fin septembre. « J'ai deux filles, alors en tant que père, je ne pouvais pas ne pas être un avocat des filles qui se lancent et prospèrent dans les sciences physiques. »

Un modèle pour les nerds naissantes

Un engagement que Simon Singh a décortiqué à travers son livre. « Quand je parle aux élèves des mathématiques cachées dans Les Simpson, j'insiste toujours sur le personnage de Lisa, car elle est un si grand modèle pour les jeunes filles qui peuvent être des geeks ou nerds naissantes », a-t-il commenté lors de la même conférence.
Lisa est en effet une forcenée de la rationalité, fana de Mapple, une grande marque de high-tech dont le logo est une pomme doublement croquée. Dans l'épisode Un jouet qui tue, elle se voit contrainte de recopier au tableau « je ne ferai pas de maths en classe » ce qui signifie pour elle la pire des punitions. Dans Échec et math pour les filles, les enfants de Springfield sont chacun répartis dans une école selon leur sexe. Lisa atterrit dans un institut pour jeunes filles rangées. Elle s'enfuit et se travestit en garçon pour intégrer l'autre établissement et devenir la meilleure en mathématiques. Une fable moderne contre les stéréotypes genrés encore persistants dans l'orientation des jeunes gens, qui rappelle ces femmes que le travestissement a affranchies : George Sand, Colette ou encore Mary Read. Des féministes d'avant-garde.

Source : le Figaro Madame

jeudi 1 janvier 2015

2015 mieux que 2014

Et voici le jour du marronnier des mathématiciens : est-ce que la nouvelle année est un nombre intéressant ou pas ? Eh bien, pour 2015, c'est mieux que 2014.

Alain Zalmanski fait d'abord remarquer que 2015 = 13 x 5 x 31. C'est joli, c'est un palindrome.

Elisabeth Busser a d'ailleurs constaté que 2015 est aussi un palindrome... en base 2. En effet, 2015 = 111110111112.

François Lavallou : 2015 = 48x48 - 17x17 = 84x84 - 71x71.

Alain Zalmanski : 2015 = 1 - 2 + (3!)4 + 5! x 6

Encore de François Lavallou : 2015 = (12 x 34 - 5) x (6 + 7 - 8)