Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

jeudi 6 novembre 2014

Fous d'équations


Fous d'équations - Les 24 plus belles équations de l'univers
Dana MacKenzie
FLAMMARION (12 novembre 2014)
224 pages

Présentation de l'éditeur
Nous avons tous manipulés des équations et ressenti leur formidable pouvoir d'attraction, mais qui n'a jamais été troublé par leur complexité apparente? Passées sous silence pour cette raison même dans la plupart des textes de vulgarisation, les voici mises à l'honneur dans ce livre réjouissant, qui mêle mathématique et physique pour notre plus grand plaisir.
Le pari de Dana Mackenzie est simple: nous servir de guide lors d'un formidable voyage dans le temps, de l'équation la plus simple, 1+1=2, qui n'a sans doute jamais été écrite sous cette forme par les mathématiciens babyloniens, égyptiens ou chinois d'antan, jusqu'à l'équation de Black et Scholes qui aurait favorisé la dernière crise des subprimes, en passant par toutes les équations attribuées aux Pythagore, Euclide, Kepler, Newton, Maxwell, Fourier, et autres savants mythiques. Passionnant conteur, l'auteur nous éclaire sur l'histoire des idées, mais lève aussi le voile sur des résultats beaucoup plus profonds afin de nous faire percevoir la beauté intrinsèque des équations.
Un mathématicien célèbre a dit : « Dieu a créé les nombres premiers, les reste est l'oeuvre de l'homme. » Si vous voulez toucher du doigt la magie de cette oeuvre, lisez vite ce livre !

mercredi 5 novembre 2014

Calendrier mathématique 2015


Calendrier mathématique 2015 - Un défi quotidien
Coordination éditoriale de Anne Alberro Semerena, Radmila Bulajich Manfrino, Ana Rechtman Bulajich
Avec Ian Stewart
Editeur : Pu Strasbourg (26 septembre 2014)
28 pages

Présentation de l'éditeur
Unique en son genre, le calendrier mathématique vous lance un défi chaque jour de la semaine - excepté le week-end, où vous pourrez laisser vos méninges au repos. Ou reprendre les problèmes que vous n'aurez pu résoudre pendant les jours précédents. Ou vous délecter des explications scientifiques des plus beaux phénomènes de la nature - l'édition 2015 est consacrée aux motifs de la nature. Vous découvrirez ce que vous n'imaginiez même pas : la présence des mathématiques dans les arcs-en-ciel, les galaxies, le mouvement des animaux, les ondes, les flocons de neige, les dunes, les spirales de Fibonacci, les taches et les rayures, les plantes fractales, les coquillages, le buckminsterfullérène et les virus.

mardi 4 novembre 2014

La suite de Games of throne devinée par un mathématicien ?

Les mathématiques se retrouvent même dans les séries télévisées malgré leurs auteurs. Prenons l’exemple de Game of Thrones. Avant d’être une série à succès planétaire, il s’agit d’une œuvre littéraire écrite par George Martin. Aussi le monde des fans se divise-t-il en trois. D’un côté, certains se contentent de suivre les péripéties des nombreux personnages à travers la série télévisée. De l’autre côté, certains dévorent les livres. Et, au milieu, on trouve Richard Vale, professeur de mathématiques à l’université de Cornell. Trop impatient pour attendre la sortie du tome six au cours de l’année 2015, il a décidé de deviner la suite de la saga littéraire grâce à des modèles mathématiques comme le notent mcetv.fr, tomsguide.fr, geek.niooz.fr et neozone.org. Par exemple, le tome cinq laisse un certain personnage en fâcheuse posture. Nous ne dirons pas de qui il s’agit mais vous pouvez le lire sur gizmodo.fr. Le mathématicien a fondé ses travaux sur la manière dont est écrite la saga du Trône de fer : chaque chapitre met en scène un seul personnage principal, porte son nom et est écrit de son point de vue. « En associant un modèle à effet aléatoire à une matrice des chapitres point-de-vue dans les romans précédents grâce aux théories de Bayes », le mathématicien a établi que le personnage mystère n’avait pas moins de 60% de chances de survivre. Il est intéressant de noter que certaines hypothèses avancées par Richard Vale semblent en accord avec l’univers de Game of Thrones.

Source : Extrait de la Revue de presse novembre 2014 du site Images des maths

< 1 2