Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


samedi 28 janvier 2012

La boutique mathématique

Une boutique en ligne proposant T-shirts, mugs et autres accessoires en relation avec les maths : www.humour-mathematiques.com

vendredi 27 janvier 2012

Mythbusters - Soccer Ball Shot from Truck

Une camionnette roule à 100 km/h. Sur la plateforme arrière, un canon propulse un ballon à 100 km/h dans la direction opposée à celle de la camionnette. Que se passe-t-il ? Réponse sur cette vidéo.

dimanche 22 janvier 2012

La vache - Les démonstrations


samedi 21 janvier 2012

Compter en Shadok (2)

Céline Guillemin, professeur des écoles, a écrit un site très amusant sur la numération Shadoks : Lili pompe sur Leplus !

vendredi 20 janvier 2012

Le record du monde de pliage de papier est battu

Jusqu’à il y a encore quelques années, on pensait qu’il était techniquement impossible de plier une feuille de papier plus de sept fois.
La barre avait été dépassée en 2002, lorsqu’une étudiante américaine avait pu plier 12 fois l’équivalent d’un rouleau de papier-toilette.
Record battu, puisque des étudiants en mathématiques de l’école St. Mark de Southborough, dans le Massachusetts, ont réussi à plier 13 fois un rouleau de papier-toilette, rapporte le site du New Scientist.


Contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, le pliage de papier est un sujet d’étude on ne peut plus sérieux. Comme l’épaisseur de la feuille double à chaque pliage, il faut établir une formule mathématique qui prend en compte la nature du papier, son épaisseur et sa longueur (entre autres).
Pour parvenir à leurs fins, les étudiants ont utilisé plusieurs rouleaux. Mis bout à bout, ils ont formé une bande de 1,2 kilomètre de long, étendue dans un couloir du Massachusetts Institute Of Technology (MIT).
Après beaucoup de patience et des heures d’effort, les étudiants ont plié le tout 13 fois. Un empilement de 1,5 mètre de long, 76 centimètres de haut et composé de 8192 couches de papier.

Source : LeMatin.ch

jeudi 19 janvier 2012

Bad trip...

mardi 17 janvier 2012

La vache - Les unijambistes


lundi 16 janvier 2012

Le système décimal

Une réflexion intéressante sur le système décimal dans la série "scènes de ménage" (cela débute après 2.20).

jeudi 12 janvier 2012

Les vagues des pendules

"La période d'un pendule est proportionnelle à la racine carrée de la longueur de la ligne suspendant le poids. Ce qui signifie que plus long est le pendule, plus lentement il se balance." Les étudiants de Cambridge ont construit un dispositif avec une série de 15 pendules alignés, chacun légèrement plus long que son voisin, les ont ensuite mis en mouvement et ont filmé le résultat.


Merci à Jean-Pol pour m'avoir signalé cette vidéo.

mercredi 11 janvier 2012

Mâcher du chewing-gum pourrait rendre plus intelligent !

Et si le chewing-gum, tant détesté par les professeurs, avait finalement de bonnes répercussions sur les élèves ? Des étudiants qui avaient mâché du chewing-gum 5 minutes avant des examens ont eu de meilleurs résultats que les autres. Quel est dont le pouvoir magique de la gomme à mâcher ?

Le chewing-gum est-il un améliorateur de performances ? Eh bien… peut-être. Une étude très sérieuse, menée par une équipe américaine de la St Lawrence University de New York et publiée dans la revue Appetite, a montré les bienfaits de la gomme à mâcher sur les capacités intellectuelles. Les étudiants pourraient en bénéficier, mais seulement dans certaines conditions bien précises.
Serge Onyper, professeur en psychologie, a mené l’expérience auprès de 224 étudiants volontaires, répartis en 3 groupes. Une série d’exercices écrits leur a été proposée. Les membres du premier groupe avaient mâché du chewing-gum avant le test, ceux du deuxième l’ont fait pendant l’exercice. Enfin, les étudiants d’un dernier groupe ont dû passer le même examen sans jamais avoir recours à la gomme à mâcher.
Les plus performants avaient mâché du chewing-gum pendant 5 minutes, avant le début de l’examen. Surtout pour les exercices de mémorisation. «Le bénéfice a perduré pendant 15 à 20 minutes. Pas plus.», a souligné Serge Onyper. Selon lui, la mastication produirait un afflux de sang vers le cerveau, améliorant ainsi pendant cette courte période de temps, les capacités de mémorisation. L’apport de sang supplémentaire déclenché par ce (vraiment) petit effort physique mettrait le cerveau en marche…
Bien que peu demandeuse en énergie, l’action de mâcher est en effet considérée par les chercheurs comme une activité physique. Et, comme « n’importe quelle autre activité physique de faible intensité, la mastication augmente les pulsations cardiaques et la pression artérielle. Toute activité physique peu intense pourrait donc produire les mêmes effets sur les résultats intellectuels ».
En revanche, il semble que le fait de mâcher pendant l’examen lui-même n’apporte aucun bénéfice. «Les ressources de l’organisme doivent en effet être partagées entre le processus de mastication et l’exercice cognitif». En d’autres termes, on ne pourrait pas mâcher et penser de manière efficace en même temps !

Source : Futura-Sciences

1 2 >