Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


vendredi 30 septembre 2011

Ig Nobel 2011

La 21e cérémonie s'est tenue le 29 septembre 2011. Rappelons que les prix Ig Nobel récompensent des publications ou des travaux scientifiques qui font des recherches inusuelles et imaginatives.

Physiologie : à Anna Wilkinson, Natalie Sebanz, Isabella Mandl et Ludwig Huber pour leur étude montrant qu'on n'a pas de preuve que le bâillement soit contagieux chez les tortues charbonnières à pattes rouges.

Chimie : à Makoto Imai, Naoki Urushihata, Hideki Tanemura, Yukinobu Tajima, Hideaki Goto, Koichiro Mizoguchi et Junichi Murakami, pour avoir déterminé la densité idéale de wasabi pour être réveillé en cas d'incendie ou de toute autre urgence, dans l'optique de réaliser un système d'alarme à base de wasabi diffusé dans l'atmosphère.

Médecine : à Mirjam Tuk, Debra Trampe et Luk Warlop, ainsi qu'à Matthew Lewis, Peter Snyder et Robert Feldman, Robert Pietrzak, David Darby et Paul Maruff pour avoir démontré que l'on peut prendre, dans certains cas, de meilleures décisions lorsqu'on a un besoin urgent d'uriner, et de mauvaises décisions dans d'autres cas.

Psychologie : à Karl Halvor Teigen de l'Université d'Oslo, pour avoir tenté de comprendre pourquoi nous soupirons dans la vie de tous les jours.

Littérature : à John Perry de l'Université de Stanford, pour sa théorie de la procrastination structurée qui affirme que pour réussir sa vie, il faut se concentrer sur quelque chose d'important, mais avant tout afin d'éviter de réaliser quelque chose d'encore plus important.

Biologie : à Darryl Gwynne et David Rentz pour avoir découvert qu'une espèce de scarabée tentait de s'accoupler avec un certain type de cannette de bière australienne.

Physique : à Philippe Perrin, Cyril Perrot, Dominique Deviterne, Bruno Ragaru et Herman Kingma, pour avoir déterminé pourquoi les lanceurs de disque sont atteints de vertige, mais pas les lanceurs de marteau.

Mathématiques : à Dorothy Martin, Pat Robertson, Elizabeth Clare, Lee Jang Rim, Credonia Mwerinde et Harold Camping, pour avoir prophétisé la fin du monde, respectivement en 1954, 1982, 1990, 1992, 1999, 1994 - le dernier ayant rectifié sa prédiction pour le 21 octobre 2011). Tous sont récompensés pour nous avoir enseigné la prudence dans le domaine des affirmations basées sur des calculs mathématiques.

Paix : à Arturas Zuokas, le maire de Vilnius, pour avoir démontré que le problème du stationnement illégal pouvait être résolu en écrasant les véhicules mal garés avec un char d'assaut.

Sécurité publique : à John Senders de l'Université de Toronto, pour avoir conduit une recherche sur l’attention requise pour conduire un véhicule, qui impliquait une série de tests dans lesquels un dispositif masquait régulièrement la vue du conducteur roulant sur une autoroute.

Source : Wikiédia

mercredi 28 septembre 2011

Spiked Math Comics

Si vous comprenez l'anglais, le site Spiked Math Comics pourra vous faire rire.

lundi 26 septembre 2011

Comment penser comme un mathématicien


Comment penser comme un mathématicien
Kevin Houston
De Boeck, 2011
278 pages

Présentation de l'éditeur
Vous pensez que les mathématiques ce n´est pas ou ce n´est plus pour vous. Vous pensez que vraiment vous n´avez pas la bosse des maths. Et pourtant les mathématiques sont indispensables à vos études. Ou encore vous êtes enseignant de mathématiques et vous ne comprenez pas que vos étudiants ne comprennent pas. Ce livre est à destination de tous ceux qui n´entendent rien au langage des mathématiciens. Pas à pas, en les prenant par la main, il ouvre une à une les portes de la compréhension, de la réflexion, voire même de l´invention. Il débusque toutes les impasses dans lesquelles peut-être l´on s´est égaré, pour faire retrouver la voie royale de la compréhension des mathématiques. « Bon sang, mais c´est bien sûr ! Comment n´y ai-je pas songé plus tôt ! » Voilà ce que vous vous direz à la fin de la lecture de ce livre.

dimanche 25 septembre 2011

Les olympiades mathématiques belges (OMB 2012)

Les olympiades mathématiques belges constituent l’une des plus anciennes compétitions à destination des élèves de l’enseignement secondaire belge et luxembourgeois francophone (il existe une olympiade de mathématique néerlandophone, particularité belge oblige). Un succès qui ne s’est jamais démenti depuis 37 éditions (29 000 participants en 2011).
C’est en 1976, sous l’impulsion de Francis Buekenhout – professeur à l’Université Libre de Bruxelles, que la Société belge des professeurs de mathématiques d’expression française (SBPMef) a créé une épreuve annuelle : l’Olympiade Mathématique Belge (OMB). Cette année, la 37e édition est lancée depuis quelques jours. Ouverte à tous les élèves de l’enseignement secondaire francophone belge et luxembourgeois, l’OMB est subdivisée en 3 catégories : « Mini », « Midi » et « Maxi », destinées respectivement aux élèves des 1er, 2e et 3e degrés de l’enseignement secondaire.
La compétition se déroule en 3 phases :

  • L’éliminatoire a lieu dans chaque école inscrite sous la responsabilité d’un professeur. La majorité des 30 questions, auxquelles il faut répondre en 90 minutes, est à choix multiples. Les autres ont pour réponse un nombre entier compris dans l’intervalle [0 ; 999].
  • Sur la base des résultats communiqués par les Écoles, dix « secrétaires régionaux » convoquent les élèves qualifiés pour la deuxième phase, les demi-finales (qu’ils organisent). Les épreuves sont du même type que lors des éliminatoires, mais les questions présentent un degré de difficulté légèrement supérieur.
  • C’est ensuite au jury national qu’il appartient de déterminer quels seront les finalistes. Ceux-ci sont invités en un lieu central (la tradition veut que ce soit Namur), où il « planchent » pendant 4 heures à la résolution de 4 problèmes difficiles. Il est demandé cette fois de coucher par écrit toutes les démarches qu’ils entreprennent, car le jury valorise les idées pertinentes, y compris quand elles n’aboutissent pas, mais sont jugées intéressantes.
Des prix spéciaux sont en outre attribués aux élèves de première année de chaque cycle parvenus en finale et ayant montré un talent mathématique précoce et prometteur. Le prix Willy Vanhamme récompense la démonstration jugée la plus élégante, toutes catégories confondues.
Pour tout renseignement, pour faire participer une école, pour commander des annales, se connecter sur le site de la SBPM http://omb.sbpm.be (on y trouve notamment des questionnaires des différentes épreuves, …) ou adresser un mail à sbpm@sbpm.be.

Benoit BAUDELET, responsable général de l’OMB

jeudi 22 septembre 2011

Citation de Poincaré (5)



Je ne comprends pas qu’on ne comprenne pas les mathématiques.

Jules Henri Poincaré

mardi 20 septembre 2011

Olympiades suisses de mathématiques 2011/2012

L’OSM (Olympiades Suisses de Mathématiques) a pour but d’encourager les jeunes qui sont intéressés par les mathématiques dans toute la Suisse. A cette fin nous organisons chaque année plusieurs réunions et un camp d’une semaine. En tant que participant, tu auras un aperçu de sujets mathématiques captivants. Tu auras également l’occasion de tester tes connaissances grâce à des exercices qui sont souvent plus exigeants (mais aussi plus stimulants) que ceux que tu fais tous les jours à l’école.
En même temps, l’OSM sert de procédure de sélection au team OIM qui représentera la Suisse aux Olympiades Internationales de Mathématiques l’été suivant. Les six meilleurs participants de l’OSM 2012 se qualifieront donc pour l’OIM à Mar del Plata en Argentine (4 - 16 juillet 2012).
Six participants supplémentaires de l'OSM auront la possibilité de participer aux Olympiades Mathématiques d'Europe Centrale (OMEC). Cette compétition aura lieu en septembre 2012. De plus la Suisse participera à la "1. European Girls Mathematical Olympiad" en avril 2012 à Cambridge.

Adresse du site officiel : www.imosuisse.ch

lundi 19 septembre 2011

Questions de maths sympas : Pour M. Et Mme Toutlemonde


Questions de maths sympas : Pour M. et Mme Toutlemonde
Hervé Lehning
Ixelles éditions (6 juillet 2011)
302 pages


Présentation de l'éditeur
Des maths, il y en a partout ! Attention, pas celles qu'on apprend pour entrer à Centrale ou à Polytechnique. Mais bien celles qui nous entourent, omniprésentes dans notre vie quotidienne. Soldes : que signifie une réduction ? Transports : que mesurent exactement les radars ? Météo : comment faire des prévisions ? Assurances : comment sont calculées les primes de risque ? Statistiques : pourquoi est-ce une technique de manipulation ? Sondages : qu'est-ce que la méthode des quotas ? Formats JPEG ou MP3 : comment et pourquoi compresse-t-on des données... Vous l'avez compris, ce livre s'adresse à tout le monde, c'est-à-dire vous et moi qui aimons bien comprendre " comment ça marche " ! Pour tous ceux qui se disent nuls en maths, voici des explications simples et sympas pour (re)découvrir les mathématiques et comprendre leur langage et leur utilité dans la vie de tous les jours. Enfin les maths expliquées à Monsieur et Madame Toutlemonde de façon ludique et passionnante !

Biographie de l'auteur
Hervé Lehning a enseigné en écoles d'ingénieur avant de devenir professeur de Mathématiques Spéciales au lycée Lanson de Sailly à Paris. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Tangente et s'adonne à la création d'objets " mathématiques ".

dimanche 18 septembre 2011

La vache - La photocopieuse


mercredi 14 septembre 2011

La plus longue démonstration de l'histoire

On vient de terminer la plus longue démonstration jamais entreprise. Le travail a commencé en 1971. Une bonne centaine de mathématiciens y a participé. C'est Michel Aschbacher qui va recevoir pour cela une récompense (The Rolf Schock Award in Mathematics). En effet, en 2004, il a trouvé une faille dans "le théorème énorme" de 15'000 pages et la correction a requis la publication d'un guide de 1200 pages supplémentaires.
Le théorème à démontrer concernait la classification des groupes finis simples.

Source : io9.com

mardi 13 septembre 2011

Blagues Mathématiques & Autres Curiosités


Blagues Mathématiques & Autres Curiosités
Bruno Winckler
240 pages
Ellipses Marketing (21 juin 2011)

Présentation de l'éditeur
Vous n'arrivez pas à convaincre vos proches que vous faites des mathématiques sous prétexte que c'est un art, la clé du monde, la beauté à l'état pur, que la philosophie n'est pas assez exacte ou que tout le monde a essayé de vous dissuader ? Avec cet ouvrage, qui recèle des centaines de blagues sur les mathématiques et les mathématiciens accompagnées de quelques vérités croustillantes sur la profession, vous arriverez cependant à les convaincre que le monde des mathématiques est loin d'être froid, bien au contraire, mais bien vivant, voire drôle ! Avec un peu de chance, le néophyte sautera par cette fenêtre vers l'excentricité et le vertige des mathématiques, et se surprendra à savoir démontrer le théorème de Fermat dans la marge, ou qu'un éléphant peut rentrer dans un frigo. Le contenu est accessible en grande partie au profane, et satisfera également les mathématiciens endurcis.

1 2 >