Des chercheurs ont regardé la relation entre la température corporelle et le poids des chiens, qu’ils soient minces ou obèses. On a noté que les chiens obèses ont une température corporelle plus basse que les chiens minces. L’étude peut servir à donner des éléments sur les causes de l’épidémie d’obésité aux Etats-Unis. Il existe peut-être une relation entre une plus faible température corporelle et l’obésité.
L’étude a comparé la température anale de 287 chiens minces et obèses durant plusieurs années. Pour la même taille corporelle, la température diffère : elle est plus basse pour les chiens obèses. La théorie étudiée est que l’obésité pourrait éventuellement résulter d’une réduction de la dépense d’énergie. Or, si l’on est plus « frais », on dépense moins d’énergie pour générer de la chaleur.

Sources : Sur-la-Toile, Science Daily