Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts et ces vidéos, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus.
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.

samedi 16 octobre 2010

Décès de Benoît Mandelbrot

WASHINGTON - Le mathématicien franco-américain Benoît Mandelbrot est décédé jeudi à Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis), des suites d'un cancer à l'âge de 85 ans, a indiqué samedi le New York Times.
Né à Varsovie le 20 novembre 1924, dans une famille juive d'origine lituanienne, il a fui la menace nazie pour se réfugier en France avec sa famille, avant de s'installer aux Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale.
Avec une approche considérée par ses pairs comme en marge des mathématiques conventionnelles, Benoît Mandelbrot a développé les objets fractals, une nouvelle classe d'objets mathématiques. Il publie ainsi en 1973 "Les Objets fractals: forme, hasard, et dimension". Puis d'autres ouvrages sur la question, dont "The fractal geometry of nature" en 1982.
La géométrie fractale qu'il a développé avait pour objet de mesurer des phénomènes naturels comme les nuages ou les lignes côtières que l'on pensait non-mesurables. Il a appliqué cette théorie à la biologie, la finance, la science physique ainsi que d'autres domaines.
"Les fractales, c'est facile, c'est comme un chou romanesco (variété de chou aux formes symétriques, ndlr). C'est-à-dire que chaque petit morceau est exactement comme le chou lui-même. C'est une courbe qui se reproduit à l'infini. Chaque fois que l'on zoome, on retrouve la même courbe", a expliqué à l'AFP Catherine Hill, statisticienne à l'Institut Gustave Roussy.
Dans une interview au Figaro en 1989, M. Mandelbrot expliquait : "J'ai toujours pensé qu'il existait un ordre dans la nature. Et je suis assez content de l'avoir montré".

(©AFP / 16 octobre 2010 21h20)

Source : Romandie.com

Les filles ont la même bosse des maths que les garçons

On vient de vérifier qu'il y a équivalence entre les capacités en mathématiques des garçons ou celles des filles (ainsi que celles des hommes ou des femmes). Une première partie de l'étude a consisté à reprendre 242 articles scientifiques publiés qui avaient analysé les capacités en mathématiques de plus d'un million de personnes. Une autre partie de l'étude a regardé les résultats d'autres études sur le long cours.
Il est finalement apparu que la différence statistique entre les deux sexes confrontés aux mathématiques est insignifiante. La plupart des scientifiques travaillant dans la psychologie sociale sont déjà convaincus de ce fait, mais le mythe perdure que les garçons sont meilleurs que les filles en mathématiques. Cette conviction finit par devenir une prophétie autoréalisatrice et on voit beaucoup moins de filles s'orienter vers des carrières qui demandent un bon niveau d'abstraction et de compréhension des mathématiques.

Source : Sur-la-Toile