Le blog-notes mathématique du coyote

 

Extra
Langues :

Editorial

Ce blog a pour sujet les mathématiques et leur enseignement au Lycée. Son but est triple.
Premièrement, ce blog est pour moi une manière idéale de classer les informations que je glâne au cours de mes voyages en Cybérie.
Deuxièmement, ces billets me semblent bien adaptés à la génération zapping de nos élèves. Ces textes courts, privilégiant le côté ludique des maths, pourront, je l'espère, les intéresser et leur donner l'envie d'en savoir plus ou, pourquoi pas, de créer leur propre blog...
Enfin, c'est un bon moyen de communiquer avec des collègues de toute la francophonie.


jeudi 29 juillet 2010

L'humeur des Américains grâce à Twitter

Des chercheurs américains ont utilisé Twitter pour élaborer une carte de l’humeur de leurs concitoyens. En analysant 300 millions de messages sur trois ans, ils ont retenu tous les termes ayant trait aux émotions et en ont fait une synthèse, belle sous forme d’animation.

mardi 27 juillet 2010

GeoGebra Channel

GeoGebra a son canal sur YouTube : GeoGebra Channel. Intéressant pour s'initier, même si c'est en anglais.

samedi 24 juillet 2010

Une horloge redondante

dimanche 18 juillet 2010

La vache - Le Tour de France


samedi 17 juillet 2010

Une horloge en base 2

mardi 13 juillet 2010

Jeux mathématiques et énigmes policières

Actuellement dans les kiosques :

lundi 12 juillet 2010

Les bébés naissent davantage en septembre

Beaucoup de conceptions auraient lieu le soir du réveillon, d’après une nouvelle étude de l’Ined, l’Institut national des études démographiques. En effet, nombre de bébés naissent fin septembre, soit neuf mois après le passage à la nouvelle année…
Petite incohérence entre l’avis des potentiels futurs parents et la réalité des faits : si la majorité des parents souhaiterait voir leur bébé naître au printemps pour qu’il ait le temps de prendre des forces avant l’hiver, le pic des naissances serait en fait situé fin septembre (hausse de 5 à 6%) selon Arnaud Régnier-Loilier, chercheur à l’Ined, l'Institut national des études démographiques.
Ce pic mis à part, on observe des taux de naissance similaires durant les autres mois de l’année. Pourtant, dans les années 1970-1980, les naissances étaient bien plus volontiers printanières. Les raisons de cette évolution ne sont pas claires mais quelques hypothèses sont avancées.

Seuls 13% des couples planifient la naissance du bébé

Le premier de l’an favoriserait la conception des bébés, d’autant que la hausse des naissances fin septembre est également observée dans les autres pays d’Europe. Les « accidents » seraient plus fréquents en ce soir de fête mondiale, d’autant que les avortements sont aussi plus nombreux à cette période.
D'autres part, les parents ont de plus en plus de mal à planifier la naissance de leur enfant : l’âge de la procréation est plus élevé, la fertilité diminue et l’arrêt de la contraception ne coïncide donc plus forcément avec le début de la grossesse.
De plus, seuls 13% des couples essaieraient de planifier la naissance du bébé. C’est par exemple le cas des enseignants, qui veulent faire coïncider la date de naissance avec le début de l’été, pour cumuler le congé de maternité et les vacances scolaires.

Source : Futura-Sciences

mercredi 7 juillet 2010

Pourquoi les hommes aiment les petits pieds des femmes ?

On vient de se rendre compte qu'il existe un parallèle entre petits pieds et jolis visages (d'après le goût des hommes qui ont pris part à l'étude). On a relevé le même parallèle avec hanches plus étroites ou la longueur des os de la cuisse. Les chercheurs ont d'abord mesuré longueurs des doigts, des pieds, de la cuisse et largeur de hanche de 60 étudiantes et ont ajusté les différences selon la taille. Ils ont ensuite choisi 8 femmes qui avaient soit les plus courtes “distances” et 8 autres qui avaient les plus longues. Ils ont réalisé un “morphing” de leur visage puis ont demandé à 77 étudiants (hétéros...) de noter la beauté de ces visages.
Les femmes aux “petits pieds” étaient susceptibles d'être choisies préférentiellement, selon un facteur 3.5. Mieux : les hommes étaient 10 fois plus susceptibles de dire que les visages correspondants étaient plus féminins. Il en allait à peu près de même avec les petites hanches et les longues cuisses. On pense que la raison tient au fait que ces caractéristiques sont des marqueurs d'une enfance passée en bonne santé. Un stress ou une mauvaise alimentation provoque une puberté précoce par exemple.

Source : Sur-la-Toile

mardi 6 juillet 2010

La vache - Les Schtroumpfs


lundi 5 juillet 2010

Perelman a refusé le prix d'un million de dollars

MOSCOU — Le Russe Grigori Perelman, désigné en mars lauréat d'un prix du millénaire du Clay Mathematics Institute (CMI), a annoncé à cet institut, après plusieurs semaines de suspense, qu'il n'acceptait pas la récompense d'un million de dollars offerte avec le prix.
"Le docteur Perelman nous a indiqué qu'il avait décidé de ne pas accepter le prix d'un million de dollars. A l'automne 2010, le CMI annoncera comment la récompense sera utilisée au profit des mathématiques", a indiqué jeudi le CMI sur son site internet.
"J'ai refusé" le prix, a déclaré par téléphone M.Perelman à l'agence de presse russe Interfax, ajoutant que "la raison principale est un désaccord avec la communauté (...) mathématique. Leurs décisions ne me plaisent pas, je les considère injustes".
"Je pense que la contribution du mathématicien américain Richard Hamilton à la résolution de ce problème n'est pas inférieure à la mienne", a-t-il précisé.
M. Perelman était déjà absent au début du mois de juin à Paris lors d'une cérémonie destinée à le récompenser pour avoir résolu la "conjecture de Poincaré". Pour avoir résolu ce célèbre problème, le Russe s'était déjà vu décerné en 2006 la médaille Fields, considérée comme le "Nobel des mathématiques". Une autre récompense qu'il a refusée.
Il s'agit d'une "immense percée en mathématiques", a souligné le président du Clay Mathematics Institute. Cette structure américaine dédiée à la diffusion du savoir en maths avait présenté en 2000 sept "problèmes du millénaire" promettant une récompense d'un million de dollars pour la résolution de chacun d'eux.
Seulement trois ans plus tard, Grigori Perelman annonçait "à la surprise générale" la solution du problème de topologie posé en 1904 par le mathématicien français Henri Poincaré, sur lequel "il avait travaillé en secret pendant sept années", résume Cédric Villani, directeur de l'Institut Poincaré à Paris.
Faisant fi des canons de la presse scientifique, Perelman, aujourd'hui âgé de 43 ans, avait publié sa démonstration sur un site internet. Ses résultats ont ensuite été longuement vérifiés par d'autres mathématiciens.
La casse-tête connu sous le nom de "conjecture de Poincaré" est un test permettant de dire si une forme quelconque est une sphère en trois dimensions. La surface de la Terre ou une peau d'orange sont des sphères en deux dimensions situées dans un espace à trois dimensions.

Source : AFP, 3 juillet 2010

1 2 >