J'ai peu d'idoles. Alain Bashung était l'une d'elles. Le dernier grand artiste français est mort hier...

S'il fallait choisir deux de ses chansons, pour moi ce serait son interprétation hallucinante des "Mots bleus" (ou comment faire d'un diamant brut un joyau éternel) et "Happe", sublime chanson emblématique de la façon qu'il avait de ciseler les paroles.